• Voyelles (1871) Arthur Rimbaud.


     

    A noir,  E Blanc, I rouge,  U vert, O bleu  : voyelles,
    Je dirai quelque jour vos naissances latentes :
    A, noir corset velu des mouches éclatantes,
    Qui bombinent autour des puanteurs cruelles,

    Golfes d'ombre ;
    E, candeurs des vapeurs et des tentes,
    Lances des glaciers fiers, rois blancs, frissons d'ombelles ;
    I, pourpres, sang craché, rire des lèvres belles
    Dans la colère ou les ivresses pénitentes ;

    U, cycles, vibrements divins des mers virides,
    Paix des pâtis semés d'animaux, paix des rides
    Que l'alchimie imprime aux grands fronts studieux ;

    O, suprême Clairon plein des strideurs étranges,
    Silences traversés des Mondes et des Anges :
    - O l'Oméga, rayon violet de Ses Yeux !

    ***


    « Mémento (Federico Garcìa Lorca)Carthage »

  • Commentaires

    16
    Vendredi 14 Novembre 2008 à 12:07
    Bonjour Eva... Rimbaud a toujours été fascinant...il a même influencé les Sex Pistols,c'est pour dire...bon d'accord,les Pistols ne sont peut-être pas une référence majeure en matière de poésie,je te l'accorde;mais bon...Rimbaud a été l'étincelle de pas mal de leurs oeuvres délirantes punks... bonne journée
    15
    Jeudi 13 Novembre 2008 à 19:17
    Tout simplement ..Merci ..de ce Partage .
    14
    Mercredi 12 Novembre 2008 à 19:06

    Ce sont presque des bises en direct !
    Chic ! eva.

    13
    Mercredi 12 Novembre 2008 à 18:57
    Magnifique ! Grosses bises, Alain MARC
    12
    Mercredi 12 Novembre 2008 à 13:49

    Merci Clem pour ce passage. Je connais un peu Montignac et la Dordogne...

    11
    Mercredi 12 Novembre 2008 à 13:48

    Je suis ravie de t'avoir fait découvrir "les voyelles"...

    10
    Mercredi 12 Novembre 2008 à 13:48

    Il est beau, et c'est un génie !

    9
    Mercredi 12 Novembre 2008 à 13:47

    Soigne-toi bien Samia !
    Amitiés. eva.

    8
    Mercredi 12 Novembre 2008 à 13:13
    bonjour, Je suis allée dans votre jardin et j'y ai aperçu le bout du monde. Magnifique.. et j'y ai vu quelques images du ventre du monde, Lascaux.. eh ! je connais bien. J'ai une maison à Montignac.. la ville qui abrite Lascaux.. bonne journée clémentine
    7
    Mercredi 12 Novembre 2008 à 11:17
    Et Dieu qu'il est beau le poète...
    6
    Mercredi 12 Novembre 2008 à 09:34
    Bonjour Eva, Je connais la plupart des poèmes de Rimbaud mais cella je ne la connais pas. Bonne journée, bises
    5
    Mercredi 12 Novembre 2008 à 09:33
    Bonjour Eva, Je me suis réveillée très tôt, j'étais ravie de trouver ton message et de me souhaiter un bon rétablissent, et oui, tu as raison la grippe est affreuse, elle allait me tuer, il y a deux nuits que j'en souffre, je ne supporte pas les maux de tête...Aujourd'hui, je me sens mieux. Bonne journée Eva
    4
    Mercredi 12 Novembre 2008 à 07:42

    Je suis heureuse de t'avoir fait plaisir. Je n'étais pas très certaine d'avoir raison pour la mise en forme de ce merveilleux poème...
    Je ne connaissais pas Ernest Pignon, mais je suis allée voir sur Google : j'ai trouvé quelques renseignements : notamment qu'il faisait porter un "jean" à Rimbaud ! Bien vu Mr Pignon ! et j'ai vu aussi la très belle affiche en pied dans la rue, sur la place duccale de Charleville... c'est très spectaculaire : Rimbaud m'attend là-bas, il m'a donné rendez-vous, maintenant ou dans une autre vie !...

    3
    Mercredi 12 Novembre 2008 à 07:35

    Rimbaud, c'est comme un petit frère pour moi, il a exprimé exactement ce que "ressentent" mes oreilles : chaque son a une correspondance visuelle : c'est systématique... 

    2
    Mercredi 12 Novembre 2008 à 01:28
    Il n'y aurait pas assez de smileys pour t'exprimer ma joie;-) J'ai toujours un Rimbaud dans mon sac à dos, et ce n'est pas prêt de changer!! Belle mise en forme du poème en tout cas, connais-tu le portrait d'Arthur créé par Ernest-Pignon-Ernest?
    1
    Mercredi 12 Novembre 2008 à 00:20
    Un vrai régal. Quelle inventivité! je ne mettrais pas les mêmes couleurs sur ces voyelles sauf pour le i qui est rouge, c'est sûr. Le A est blanc, le E est gris ou gris bleu, le o est violet, le u est marron. Il nous faut un dictionnaire pour "virides".
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :