• la lampe magique.

     

    veilleuse.jpg

     

    C’est une lampe « veilleuse », une lampe de rêveuse,

    Pour une toute petite fille qui avait peur du noir.

    Une lampe pour attendre Ulysse,

    Une lampe pour entendre la mer, l’amor, l’amour, l’amer…

     

    Comme les  voiliers qui dansent sur le vert ourlé d’écume,

    Son âme de petite solitaire danse danse au bord de l’obscur.

    En recherche de Lumière, songeant aux étoiles, la petite  attend l’azur…

     

    eva, 18 décembre 2013

     

    Description de la lampe : Dans un cadre au fond incurvé, de petits voiliers aux silhouettes découpées se détachent en relief sur l’océan. Une ampoule allumée accentue l’effet tridimensionnel.

    « Grilles...Katia Chausheva, photographe »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    25
    Mardi 10 Novembre 2015 à 21:34

    Un joli poème, des mots tout doux, une lampe magique, une petite rêveuse... :-)
    Moi aussi, je rêve beaucoup... :-)
    Bonne soirée, Eva.

    24
    Mardi 10 Novembre 2015 à 17:21
    Henri-Pierre

    Il est des objets si "pleins" qu'ils valent tous les trésors du monde

      • Mardi 10 Novembre 2015 à 18:29

        Des objets modestes, sans valeur, mais "pleins" ... oui Henri-Pierre, pleins de rêves et de tendresses, pleins de lumière et de songes creux...

    23
    Alezandro
    Mardi 10 Novembre 2015 à 12:44

    L'histoire est bien contée et laisse place à la rêverie. Souhaitons que la petite n'ait point perdu patience! Ulysse a pris son temps!

      • Mardi 10 Novembre 2015 à 18:27

        Ulysse est reparti sur Ithaque, et la rêveuse fixe toujours les étoiles... Une étoile...

    22
    Lundi 9 Novembre 2015 à 23:49

    j'étais une petite fille qui avait peur du noir...et j'ai toujours peur du noir....alors cette lampe, Eva , je l'adore !

    et je rêve...

    Je t'embrasse

      • Mardi 10 Novembre 2015 à 18:26

        Elle n'a plus peur du noir... mais elle rêve toujours... Bises Noëlle !

    21
    Lundi 9 Novembre 2015 à 16:31

    Elle est jolie cette lampe sous son ciel d'orages

    20
    Lundi 9 Novembre 2015 à 11:24

    Une histoire de mer bien illuminée dans le bleu

    Bisous Eva

    19
    Lundi 9 Novembre 2015 à 10:29

    J'adore cette lampe.... j'en suis foudroyé.... complètement amoureux.... Voilà "le rêve...." "l'imagination..." "l'étincelle de mille histoires..." "le germe pour mille poèmes..." "le refuge de nos chagrins"... "la lumière de chaque demain..."

    Ton texte è d'une délice, d'une délicatesse, d'un poétique émouvant! Merci Eva! 

      • Mardi 10 Novembre 2015 à 18:25

        "Le Refuge de nos chagrins, la Lumière de chaque demain" oui Francesco, le secret en dix mots... Tout un monde ouvert sur la magie de la mer... les voiles toujours en partance vers un ailleurs imaginaire...

    18
    Mercredi 25 Décembre 2013 à 16:38

    C'était comme une fenêtre ouverte sur le rêve, sur un monde de douceur et d'aventures, de promesses de bonheur, de sécurité...

    17
    Lundi 23 Décembre 2013 à 20:52
    Quel objet attendrissant et comme je comprends l'affection que tu lui portes...
    16
    Dimanche 22 Décembre 2013 à 18:48

    en effet Christian, c'est encore plus magique en vrai ! 

    15
    Dimanche 22 Décembre 2013 à 17:07
    Magnifique , c'est très joli et sans doute encore plus en vrai
    A bientôt
    14
    Jeudi 19 Décembre 2013 à 23:29

    ben oui !

    13
    DAN
    Jeudi 19 Décembre 2013 à 19:48
    Mince alors, Prévert était dans ma classe....? (rire)
    12
    Jeudi 19 Décembre 2013 à 19:09

    Cher, cher Eluard ! "Et dormir de joie au bruit du soleil !"

    11
    Jeudi 19 Décembre 2013 à 18:43
    "Et quand tu n'es pas là
    Je rêve que je dors je rêve que je rêve"
    10
    Jeudi 19 Décembre 2013 à 14:19

    oui, c'est si bon que je n'ai rien oublié, et que j'ai sauvé la petite lampe de l'oubli où elle se trouvait... Je t'embrasse Myrto !

    9
    Jeudi 19 Décembre 2013 à 14:18

    les profs non, mais Prévert oui ! 

     Le cancre

    Le cancre

    Jacques PRÉVERT
    Recueil : "Paroles"

    Il dit non avec la tête
    mais il dit oui avec le coeur
    il dit oui à ce qu’il aime
    il dit non au professeur
    il est debout
    on le questionne
    et tous les problèmes sont posés
    soudain le fou rire le prend
    et il efface tout
    les chiffres et les mots
    les dates et les noms
    les phrases et les pièges
    et malgré les menaces du maître
    sous les huées des enfants prodiges
    avec les craies de toutes les couleurs
    sur le tableau noir du malheur
    il dessine le visage du bonheur.















    8
    Jeudi 19 Décembre 2013 à 01:31
    Le charme de la lampe veilleuse que tu racontes si bien opère. Ce doit être bon de s'endormir les yeux dans la profondeur de cette marine, rassuré par la fine lumière qui change tout.
    Bisous à toi.
    7
    DAN
    Mercredi 18 Décembre 2013 à 23:48
    Ce sont tes profs qui ont du être content tiens ! (rire)
    6
    Mercredi 18 Décembre 2013 à 23:40

    tu sais, moi je rêvais (et je rêve toujours) tout le temps ! avant, après, pendant, et toute la journée !

    5
    DAN
    Mercredi 18 Décembre 2013 à 23:30
    Là on peut rêver avant de s'endormir...ce ne serait pas le contraire qu'il faudrait plutôt... (rire)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :