•  

     

    Chats...

     

    "Ninì"  photo Francesco Pagni ©

     

    "Rien n'est plus doux, rien ne donne à la peau une sensation plus délicate, plus raffinée, plus rare, que la robe tiède et vibrante d'un chat." Guy de Maupassant.

     

     

     

    La couverture de la video est de mon ami Francesco Pagni

     Francesco/blowuptwo

    playlist de Francesco


    3 commentaires
  •  

    Les quatorze chats du cardinal de Richelieu.

     

     

    Tout le monde au XVIIe siècle savait que pour se débarrasser des rats et des souris, rien ne valait un chat. Aussi, Richelieu introduisit ces petits félins dans ses appartements afin de protéger ses biens.

    C'est lui qui réhabilita le chat en lui redonnant son rôle de dératisateur. Il lui octroya même une mission de la plus haute importance : protéger des rongeurs les trésors de la librairie royale. Peut-être influencé par le cardinal, Louis XIII mit un terme aux persécutions des félins organisées sous son règne par l'Eglise chrétienne.

    Au Palais Cardinal (l’actuel Palais-Royal), la résidence de Richelieu, une pièce spéciale était réservée aux chats, qu’il nourrissait de blanc de poulet et qu’il faisait soigner par son médecin personnel. Le puissant ministre de Louis XIII passe pour avoir été le premier à la cour à être fasciné par ces animaux énigmatiques et indépendants. Deux de ses serviteurs étaient spécialement dévolus à leur surveillance et leur bien-être. Sur certains tableaux, il figure avec un ou plusieurs animaux, comme dans le très fameux portrait peint par Robert-Fleury et conservé à la Wallace Collection de Londres.

     

     


    6 commentaires

  • 6 commentaires
  •  

    Attendre...

     

    Etre le chat… attendre, attendre…

     

    Attendre, s’il le faut, pendant des années…


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique