• Tag chansons

    Résultats pour la recherche du tag chansons :
  •     "Ah, comme elle est belle la terre de mon jardin. Elle sent un parfum de mère qui rend amoureux. .. Miguel Hernández avait les entrailles nouées à la terre et la tête contre les chaudes mamelles de ses chèvres. De là tous les tressaillements du monde lui parvenaient. Lui le petit...

    Lire la suite...

  •     Francesco Pagni  Carnet n°1 Novembre 17 "Na stella" est écrite en napolitain par Fausto Mesolella, le compositeur habituel du groupe Avion Travel. Tous les portraits sont de Katia Chausheva. Les illustrations encres, aquarelles, acryliques et trois photos sont de mon ami Francesco Pagni...

    Lire la suite...

  •   Le "Libro de Buen Amor" (Livre de bon amour) est une œuvre magistrale, composée en vers essentiellement, par un certain Juan Ruiz, Archiprêtre de Hita, en 1330 ou 1343. Il s'agit d'une composition d'environ 1 700 strophes en cuaderna vía (strophes de quatre vers alexandrins espagnols – à...

    Lire la suite...

  •     …et je t’emmènerai habiter cette île que nous ne déserterons jamais, jamais, jamais…  

    Lire la suite...

  •     Paco Ibañez chante un texte écrit par le poète galicien José Angel Valente,  en souvenir de sa mère adoptive, évoquant l’enfance dans son Orense natal.   Que "la Mora"  ne vienne pas, la Mora avec ses dents vertes,  Toute la nuit, tranquillement, Dors mon enfant...  Dors...

    Lire la suite...

  •     "Ci sono certi sguardi di donna che l'uomo amante non scambierebbe con l'intero possesso del corpo di lei. Chi non ha veduto accendersi in un occhio limpido il fulgore della prima tenerezza, non sa la più alte delle felicità umane..." Gabriele d'Annunzio.   "Il y a certain regard de femme...

    Lire la suite...

  •   "Un jour dans la mer de notre pays La Ionienne exigea de rester seule  La Tyrrhénienne le voulut aussi  Comme la Mer de Sardaigne et puis l'Adriatique  Bref - on ne se mélange pas - Grondaient les eaux des bas-fonds  - que chacune reste ancrée à son poste  et ne baigne que son sable...

    Lire la suite...

  •     "Toi, tu m'inventes un chemin, /qui serait juste pour nous,/ pour voler à la nuit une page blanche encore à écrire"      

    Lire la suite...

  •     Aquarelle de Francesco Pagni : "Frêle poème de mots dans le vent"     "18 mila giorni" Gianmaria Testa / huiles, aquarelles et photos de Francesco Pagni © La traduction des paroles est de Paola Farinetti (livret de l'album "Vitamia") La chanson est dédiée à l'origine à Erri de Luca...

    Lire la suite...

  •     "Di niente, metà" Gianmaria Testa, Photos Katia Chausheva ©   "Mais la vie   qui brûle les mains est passée loin d'ici éparse, confuse dans les jours du temps des autres, Marie..."      

    Lire la suite...