• Sarah Moon, photographe.

    Sarah Moon.

     

    "Quand quelqu’un regarde une de mes photos c’est son reflet qu’il voit avant le mien. C’est comme un miroir qui 

    le prend par surprise... Et quelquefois nous nous y rencontrons." Sarah Moon

     

     

     

    « "Yo amaba aquella casa"Alberto Moravia. »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    7
    Lundi 25 Février à 19:37

    Bonsoir Eve, voila une surprenante et magnifique définition de celui ou de celle qui mire une photographie. Sarah Moon a trouvé la parfaite définition de cet art si noble et indispensable...à nos yeux !

    6
    Lundi 25 Février à 19:06

    J'ai toujours aimé cette photographe, une des premières que j'aie découvertes. J'adore son style et son onirisme pictural qui me prend aux tripes. J'avais vu l'expo du Jardin des plantes ... Hormis le contexte un peu trop sombre à mon goût de la salle d'expo, je ne savais plus où donner de la tête et du coeur. Merci.

      • Mardi 26 Février à 09:31

        Les expos et les musées, ça me manque énormément... suis condamnée à m'extasier devant mon ordi, et ce n'est pas la même chose du tout... Je t'embrasse Nikole...

    5
    Lundi 25 Février à 08:07

    Comme je suis sensible  à l'art et au discours de cette photographe jusqu'alors inconnue de moi, chère Eva !
    J'apprends qu’elle fut mannequin...Quel beau parcours que celui de "l'objet" devenu "œil", et, plus personnellement j'ai été bouleversé par sa "fixation" de fantômes, j'ai toujours pensé que le présent n'est que futur souvenir, et futur imminent car le temps de saisir le présent est déjà passé.
    Et puis, photographier les arbres parce que, soudain, on "voit" hors de l'habitude.
    Et enfin, elle te ressemble.
    .

      • Mardi 26 Février à 09:29

        Je ne la connaissais pas non plus... Mon H.P. tu me flattes, mais c'est vrai, elle me ressemble (un peu, sauf qu'elle est bien plus belle que moi)... je croyais être la seule à me décoiffer le matin... smile

    4
    Samedi 23 Février à 10:26

    Comme je me retrouve ou me reconnais dans l'extrait de l'introduction de l'expo au musée d'histoire naturelle de 2013. Bonne fin de semaine lumineuse et chal-heureuse!

      • Samedi 23 Février à 10:38

        "Ma vision est un peu embaumée du fait même que l'instant est déjà mort quand je le saisis. 

        Créer l'illusion, la chimère, animer l'inanimé, brouiller les pistes, j'ai toujours pensé que je suis un peu taxidermiste quand je 

        photographie, quand j'essaie de mettre les fantômes de mon côté, de sauver l'aperçu de l'oubli, de faire comme si c'était possible de 

        voir autrement ce que j'ai perdu, de réinventer ce que j'ai pu voir..."

        (texte d'introduction à l'exposition "Alchimies", Museum d'Histoire naturelle, jardin des Plantes, Paris, octobre 2013)

        A la différence que ta palette à toi est très très large... Elle dépasse l'onirisme et le taxidermisme... elle est très souvent en prise directe avec l'actualité et l'engagement humaniste... Bon week-end Thami !

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :