• Imanol Larzabal chante Aragon.

    Imanol Larzabal chante Aragon.

     

    « Quand côte à côte nous serons enfin des gisants, l'alliance de nos livres nous unira pour le meilleur et pour le pire, dans cet avenir qui était notre rêve et notre souci majeur à toi et à moi. 

    La mort aidant, on aurait peut-être essayé, et réussi à nous séparer plus sûrement que la guerre de notre vivant, les morts sont sans défense. 

    Alors nos livres croisés viendront, noir sur blanc la main dans la main s'opposer à ce qu'on nous arrache l'un à l'autre. " 

     ELSA

     

    « Les vacances de Martin Parr.La vache et le pommier... »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    7
    Mercredi 19 Mai à 10:39
    Henri-Pierre

    C'est vrai, c'est très beau et très émouvant, mais concernant Aragon j'ai toujours un doute sur sa sincérité et une certaine tendance à le croire poseur (pour ne pas dire imposteur)

      • Jeudi 20 Mai à 11:00

        Mais oui Pierre, j'avais oublié ce billet où j'étais bien sévère !!! http://maia-blog.eklablog.com/elsa-et-aragon-du-mythe-a-la-realite-a119677098  (j'étais jeune encore à cette époque ! lol !)

      • Jeudi 20 Mai à 10:37

        BonJour Eva,

        Aragon, pédant ! Je me souviens de ton billet à ce sujet. Donc oui, c'est mieux de le lire que de l'écouter dans les interviews qu'il à donnés. 

      • Mercredi 19 Mai à 23:14

        J'aime la poésie d'Aragon, mais lorsque je vois des interview de lui (souvent avec Elsa Triolet) je le trouve pédant et poseur (oui, poseur !) avec une voix désagréable, cassante... Il s'écoute parler et c'est insupportable. Je ne le connais pas assez pour juger s'il est un imposteur. Quant à Elsa, elle ne fut pas seulement la muse d'Aragon, elle était d'abord un écrivain, une musicienne, une femme fine et cultivée, pratiquant parfaitement plusieurs langues, et une femme engagée... C'est important de s'en souvenir à une époque où certaines se prétendent féministes en déformant la langue française, et engagées en se tortillant toute nue avec de la peinture sur les seins et les fesses...

    6
    Vendredi 14 Mai à 11:49

    BonJour Eva,

    Le texte est très émouvant et inséparable de la mélodie créée par Georges Brassens mais j'ai un peu de mal à apprécier l'arrangement musical de Imanol Larzabal. 

      • Vendredi 14 Mai à 17:29

        Bonjour Pierre, en effet, la mélodie a été créée par Georges Brassens, et il a chanté sur cette même mélodie "La Prière" 

        https://youtu.be/1xTHNXIcOCw qui est très émouvante aussi. J'aime ces deux chansons tellement douces et mélancoliques. La vérité c'est que j'aime tellement l'accent et la belle voix grave d'Imanol, que je n'ai pas pu résister à la choisir pour cette video. J'aime les accents, je les trouve tellement émouvants... C'est la trompette qui accompagne Imanol et finalement ce n'est pas tellement décalé pour cette époque-là... (même si je préfère l'arrangement de Georges Brassens !) Merci Pierre, bonne fin de semaine...

         

    5
    Vendredi 14 Mai à 09:02

    J'avais cet air en tête mais je n'avais pas entendu ce chant depuis des decennies.Merci de ma le remettre en mémoire.Aragon laisse une trace particulière dans la génération d'après guerre.

    Merci de ce partage.
    B#onne fin de semaine

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :