• Sur les pas d'Emma

    Sur les pas d'Emma

     

    "Rigolette cherchant à se distraire pendant l'absence de Germain" Joseph-Désiré Court (1844)

     

    Il serait possible que Delphine Delamarre (Mme Bovary) ait servi de modèle au peintre Court. Légende ou réalité ? Delphine aurait été identifiée par l'une de ses amies de pension... En tout cas, le titre du tableau est légèrement ironique, et le détail de l'oiseau en cage est tout à fait symbolique de la condition de la pauvre Emma... Le village de Ry serait "Yonville l'Abbaye", on y voit le Crevon que Flaubert appelle La Rieule. On peut encore suivre les pas de Mme Bovary dans la ville de Rouen, où Flaubert a passé son enfance (son père était chirurgien en chef à l'Hôtel Dieu de Rouen). "Mme Bovary c'est moi" disait Flaubert... et  il est fort probable que l'amant clerc de notaire ait été Flaubert lui-même...

     

     

    « Habemus papamChanson du temps qui passe... »

  • Commentaires

    4
    Vendredi 4 Août à 14:57

    Avec "des rêves plein la tête" comme nous tous et toutes...

    Oui, pauvre Emma , merci Eva !

    Je t'embrasse

      • Vendredi 4 Août à 22:53

        Douce nuit Noëlle, je t'embrasse aussi :)

    3
    Mercredi 26 Juillet à 19:25

    Une héroïne que j'aime, qui me hante et m'accompagne depuis, depuis, ... mon Dieu, comme ça fait longtemps...

      • Vendredi 28 Juillet à 09:18

        Pauvre Emma, avec des rêves plein la tête... des illusions... désirs-d'autre-chose inassouvis... du goût pour le Beau, le raffiné... Chabrol l'a montrée perverse et capricieuse, mais l'Emma de Flaubert était une enfant naïve et douce... seulement déçue par les réalités de la vie... 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :