• Une somptueuse indépendance...

     

    Une somptueuse indépendance...

     

     

    S'il est l'un des artisans majeurs du mouvement nabi, avec Bonnard, Ranson, et son beau-frère K-X Roussel, Vuillard va peu à peu ordonner une oeuvre très personnelle qui ignore les avant-gardes, alors même qu'il les avait annoncées. Entre le Primitivisme de l'Ecole de Pont-Aven, l'exemple de Gauguin et le Fauvisme, voire l'Abstraction, il expérimente le vocabulaire intimiste à travers les sujets les plus ordinaires, quotidiens, qui s'inscrivent dans sa vie personnelle. Il est le peintre de l'intimité domestique, de la tendresse du foyer, des intérieurs silencieux et secrets, sa mère avec laquelle il vivait, en étant le personnage principal, ses amis, sa maîtresse... Un peintre dans sa plénitude et sa somptueuse indépendance.



    « Les Préraphaélites."Surgis" »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    4
    Mercredi 10 Avril à 13:26

    Le parfum d'une époque, si bien dite en couleurs et en frissons d'intime luminosité

      • Mercredi 10 Avril à 16:24

        Il peindrait si bien les intérieurs de tes maisons d'ici et d'ailleurs...   

    3
    Dan
    Dimanche 7 Avril à 11:49

    Inutile de te dire que j’aime beaucoup ce peintre car en plus d’être un excellent artiste c’est aussi un historien d’intérieur, avec lui en comprends la vie de la fin du XIX et début XXème siècle, comme quoi, on peut voir beaucoup de chose dans un tableau, et pas seulement l'histoire de l'art !

      • Dimanche 7 Avril à 18:44

        oh oui ! on voit tant de choses dans un tableau... et pas seulement ceux de Vuillard...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :