• Voyages (Jacques Prévert)




    Un jour
    et c'est déjà hier
    sur la plateforme de l'autobus
    je regardais les femmes
    qui descendaient la rue d'Amsterdam
    Soudain à travers la vitre du bus
    j'en découvris une
    que je n'avais pas vue monter
    Assise et seule elle semblait sourire
    A l'instant même elle me plût énormément
    mais au même instant
    je m'aperçus que c'était la mienne
    J'étais content.

                             Jacques Prévert
                                         (Histoires)


    photos Etretat 1970 eva baila © 2008

    Mon amour, mon amour, je n'ai rien oublié de ce que tu m'as donné... 

    « Anthonin Artaud et le théâtre.La machine à coudre... »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    23
    Lundi 20 Février 2017 à 19:47
    Keep on working, great job!
    22
    Jeudi 24 Octobre 2013 à 10:32

    lol ! lui aussi il a de la chance ! bisous Danae, bonne journée !

    21
    Jeudi 24 Octobre 2013 à 09:11
    Coucou belle Eva, je ne connaissais pas ce poème de Prévert mais je l'adore Prévert et le poème ! Une très belle histoire. Ben t'as de la chance d'avoir un beau mec ! et de le reconnaître surtout ... Gros bisous
    20
    Mercredi 23 Octobre 2013 à 23:31

    C'est vrai, moi aussi ce poème me fait toujours sourire... Imagine un peu lorsque je l'ai lu pour la première fois ! J'ai découvert alors que j'aurais pu l'écrire (si j'avais eu le talent de Prévert !!!)

    Bises Noëlle !

    19
    Mercredi 23 Octobre 2013 à 23:20
    Je connais la fin..mais toujours sourire en lisant les derniers mots ! j'adore !
    Et j'aime aussi "ton histoire"!ton mari a de la chance ! c'est" un mec qui te plaît" !
    Bises Eva
    Bonne nuit
    18
    Mercredi 11 Janvier 2012 à 18:46

    Ah Ah Ah ! bravo pour ce jeu de mots qui renvoie à la boule de cristal ! Et puis ça m'amuse beaucoup d'imaginer mon héros favori en autobus ! HP je t'adore ! 

    17
    Mercredi 11 Janvier 2012 à 15:41
    Eh bien cela ressemble au voyage d'un certain Ulysse qui après avoir parcouru le monde retourna chez sa tisseuse de fin d'aventure
    16
    Dimanche 1er Janvier 2012 à 23:42
    très beau ce petit texte de Jacques Prévert.
    Je te souhaite une très bonne année 2012.
    bises
    clem
    15
    Dimanche 1er Janvier 2012 à 20:07
    Prévert, j'adore !

    Heureuse année Eva !

    Bises
    14
    Dimanche 1er Janvier 2012 à 16:46

    Bonne année Dan, continue à nous bien faire explorer ton Havre de... paix (?)

    13
    Dimanche 1er Janvier 2012 à 11:37
    Bonjour Eva,
    la muse de Brancusi s'est éveillée et t'a inspiré un bel hommage à l'homme que tu aimes...Simplement attendrissant...à la Prévert!
    12
    DAN
    Dimanche 1er Janvier 2012 à 01:01
    Bonne année 2012 Eva !
    11
    Dimanche 16 Novembre 2008 à 22:34
    Jacques Prévert est une mine, merci pour cette pépite extraite. Jacques
    10
    Dimanche 16 Novembre 2008 à 22:15
    Bonsoir Eva, Je lirais le texte demain, j'aime les photos, c'est qui l'homme qui est avec la pipe... J'y reviendrais demain, je te souhaite une bonne nuit. Samia, mes amitiés
    9
    Dimanche 16 Novembre 2008 à 15:44
    C'est pour cela qu'on dit des poètes et romanciers qu'ils sont de visionnaires, des passeurs, qui nous transmettent ce qu'ils perçoivent dans leurs moments de lucidité et dont ils ne sont pas toujours maîtres.
    8
    Dimanche 16 Novembre 2008 à 12:06

    Jeanine ! c'est Prévert qui le dit, moi, je ne fais que répéter comme un perroquet !
    Ce qui m'émerveille le plus dans l'écriture de mes amis poètes et romanciers (ou penseurs parfois) c'est qu'ils expriment clairement ce que mon pauvre cerveau entrevoit de manière si confuse...
    Bises. eva. 

    7
    Dimanche 16 Novembre 2008 à 11:46
    C'est beau ce que tu dis Eva.
    6
    Samedi 15 Novembre 2008 à 23:32

    Figure-toi qu'il m'est arrivé la même aventure qu'à Prévert... Un jour je remarque un type, dans la rue, et je me dis "kès kil me plaît ce mec !" et au même instant, je réalise que c'était mon mari ! Vraiment...quand j'ai lu ce poème, je me suis dit que j'avais au moins ceci avec Prévert : la tête dans les nuages... 

    5
    Samedi 15 Novembre 2008 à 23:23
    Belle façon de nous présenter l'homme de ta vie!J.
    4
    Samedi 15 Novembre 2008 à 22:10

    Ah Jeanine ! J'avais remarqué que Prévert était "snobé" par certains... Moi, je l'aime, et je ne suis pas près de le renier : j'aime sa fraîcheur, son goût des mots simples et des facéties parfois loufoques... Je l'aime quoi ! et j'en aime d'autres, pourquoi s'imposer des limites au plaisir ? Merci d'être venue le dire ici.
    eva. 

    3
    Samedi 15 Novembre 2008 à 21:33
    Ces poètes, ce sont de doux rêveurs. C'est ce qui fait leur charme! et dire que Prévert est méprisé par les "docteurs ex catedra". Il n'est pas assez "tordu" pour eux! Heureusement en Poésie, des voix s'élèvent pour dire que certains se sont égarés dans l'intellectualisme... Bises.J.
    2
    Samedi 15 Novembre 2008 à 14:52

    J'aime beaucoup Prévert.
    Bonne journée Flo.

    1
    Samedi 15 Novembre 2008 à 10:18
    un beau poême !!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :