• Abandon

     

     

    "dans le même temps où je m'identifie "sincèrement" au malheur de l'autre, ce que je lis dans ce malheur, c'est qu'il a lieu sans moi, et qu'en étant malheureux par lui-même, l'autre m'abandonne : s'il souffre sans que j'en sois la cause, c'est que je ne compte pas pour lui : sa souffrance m'annule dans la mesure où elle le constitue hors de moi-même."

    Roland Barthes (Fragments d'un discours amoureux)

     

    « "La nourriture décentrée" Roland BarthesPaul Delvaux »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    4
    Ymi
    Samedi 13 Mai à 09:58

    L'impuissance face à la souffrance d'un être aimé génère toujours de grandes douleurs. La vie se nourrit de terribles réalités.

    Mais peut-être que l'autre dans son immense détresse ne demande rien d'autre qu'une présence aimante ?

      • Samedi 13 Mai à 11:59

        certainement Ymi, et il faut accepter... 

    3
    Vendredi 12 Mai à 08:49

    Tu veux préserver l être aimé en lui taisant tes douleurs

    Pour ne pas appuyer sur le mal l’être aimé souffre de tes douleurs en feignant de ne pas les voir.

    Les grandes douleurs condamnent à la solitude

      • Vendredi 12 Mai à 09:35

        La douleur, c'est comme la mort, une grande affaire de solitude... Et celui qui est témoin impuissant de la douleur de l'être aimé, se sent exclu de cette épreuve. C'est terriblement difficile de concevoir que l'autre peut être malheureux à côté de toi... sans que ton amour puisse le distraire ou le consoler, sans que ton existence puisse le détourner de cette douleur ou de ce départ irrémédiable... La fin d'un amour, c'est aussi un peu la mort : quelque chose qu'on ne peut pas contrer... Barthes a vraiment exprimé ça très bien : quelque soit le pouvoir de séduction on ne peut rien contre le chagrin, le deuil, la jalousie, la mort... Et oui, tu l'a dis : les grandes douleurs condamnent à la solitude pour soi-même, mais aussi à la solitude pour l'autre, pour l'être qui t'aime...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :