• "Les soleils couchants"

     

    "Les soleils couchants"

     

    Léo Ferré chante Verlaine...

     

    « "Nostalghia" Andreï TarkovskiDe mon cœur un salut à Beyrouth... »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    5
    Vendredi 11 Septembre à 00:17

    j'étais passé à côté de cette merveille d'article  ....que du beau !!!!

    merci

    besos

    tilk

    4
    Mercredi 2 Septembre à 08:11
    Henri-Pierre

    Un moment de bonheur, chère Eva.
    Merci...

      • Mercredi 2 Septembre à 15:21

        Je lis en ce moment "la splendeur escamotée de Frère Cheval" de Jean Rouaud, qui décrit "l’effroi des hommes qui ne savaient rien sur le jour et la nuit, la course du soleil, la disparition et la réapparition par morceaux de la lune, les éclairs, l’orage, l’arc-en-ciel, la mort dont ils présumaient qu’elle n’était peut-être pas un arrêt."... tout ce que je pressentais à propos de l'art paléolithique, Rouaud le décrypte merveilleusement bien, avec talent, et dans une écriture si belle (en voie de disparition hélas !). On a oublié nous autres, cet effroi qui saisissait l'Homme au soleil couchant... sa grande peur de tout...

    3
    Dan
    Dimanche 30 Août à 09:08

     

    Je suis toujours admiratif pour ces chanteurs ayant su, comme ici Léo Férré, à mettre en musique des grands poètes, et quand le tout est accompagnés de belles photos que demander de plus ? !

     

      • Dimanche 30 Août à 23:11

        Ceux qui chantent les poètes contribuent à nous les faire connaître, à nous les faire souvenir, à nous les faire découvrir sous un autre jour, à nous les faire aimer davantage. Grâce à eux, Ferré, Brassens, Ibañez, Ferrat, (et d'autres) ils font partie de notre vie, de notre imaginaire, ils ne sont plus l'apanage des lettrés, des intellectuels, ils sont à nous aussi... Bonne rentrée Dan !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :