• Tag Algérie

    Résultats pour la recherche du tag Algérie :
  • ...Des olivettes aux Ouadhias Un air de fête au coeur d'El Djazira.   Assia Djebar de l'Academie Francaise "J'écris comme tant d'autres femmes algériennes avec un sentiment d'urgence, contre la régression et la misogynie. "        photos wikipedia : n°1 : Vue de la Grande Kabylie depuis...

    Lire la suite...

  •     "Elle se souvenait, comme d'un rêve très beau, de jours plus gais sur des coteaux riants que dorait le soleil, au pied des montagnes puissantes que des gorges profondes déchiraient, ouvraient sur la tiédeur bleue de l'horizon... Il y avait là-bas de grandes forêts de pins et de...

    Lire la suite...

  •   "Quand la main écrit, lente posture du bras, précautionneuse pliure du flanc en avant ou sur le côté, le corps accroupi se balance comme dans un acte d'amour. Pour lire, le regard prend son temps, aime caresser les courbes, au moment où l'inscription lève en nous le rythme de la scansion :...

    Lire la suite...

  •       "Je vis comme je peux dans un pays malheureux, riche de son peuple et de sa jeunesse, provisoirement pauvre dans ses élites, lancé à la recherche d'un ordre et d'une renaissance à laquelle je crois, sans liberté vraie, et sans un certain honneur, je ne puis vivre. Voilà l'idée que...

    Lire la suite...

  • ...de dessin. Ces religions sont profondément néfastes et le malheur de nos peuples vient de là. Le malheur de l'Algérie a commencé là. Nous avons parlé des Romains et des chrétiens. Maintenant parlons de la relation arabo-islamique. La plus longue, la plus dure, la plus difficile à...

    Lire la suite...

  •         Dya Tadlut, « Belle Gazelle », Devineresse et guerrière, Reine des Aurès, résistante, combattante, première féministe, racontée par Gisèle Halimi.       lire aussi :  http://matricien.org/geo-hist-matriarcat/afrique/heroine/kahina/

    Lire la suite...

  •     Il est un plaisir plus doux qu'un poème,   Et ce serait de vivre à tes genoux. Parmi les éclats De tes jeunes rires. L'on entend siffler L'oiseau des savanes,   Avec le murmure ailé du zéphyr Et le chant plaintif des peuples d'amour... Toi, mignonne aux yeux Plus noirs que mon âme,...

    Lire la suite...

  •     Lente ou violente chacun sa mort Et c'est toujours la même Pour ceux qui ont appris A lire dans les ténèbres, Et qui, les yeux fermés N'ont pas cessé d'écrire Mourir ainsi, c'est vivre.   Kateb Yacine (L'oeuvre en fragments)  ...

    Lire la suite...

  •    

    Lire la suite...

  •       "Bou-Saada, la reine fauve vêtue de ses jardins obscurs et gardée par ses collines violettes, dort, voluptueuse au bord escarpé de l'oued où l'eau bruisse sur les cailloux blancs et roses. Penchés comme en une nonchalance de rêve sur les petits murs terreux, les amandiers pleurent...

    Lire la suite...