• Tag amour

    Résultats pour la recherche du tag amour :
  • ...chasteté dans la tradition biblique. Isaac en offrant des perles en pendants d’oreilles à Rebecca en signe d’amour, lui intime un gage  de fidélité : « Aucun mot ou bruit ne devrait y entrer que le doux bruit de chastes mots, que sont les perles orientales de l’Evangile »...

    Lire la suite...

  •    

    Lire la suite...

  •       "Il y a eu deux grands accidents dans ma vie. L'un fut le trolley, et l'autre fut Diego.  Diego fut de loin le pire"   Frida Kahlo         revoir aussi : Frida Kahlo (1907 - 1954)      

    Lire la suite...

  • ...poussière sans terre. Hormis ton ventre, tout est obscur. Hormis ton ventre clair et profond.   (L'amour et la vie. Anthologie mon sang est un chemin traduction Sara Solivella et Philippe Leignel)      Je vous invite à lire chez Grain un autre poème de Miguel Hernandez (illustré par...

    Lire la suite...

  • ...intelligence remarquable »   Une femme libre avant son temps, romancière, nouvelliste, essayiste, psychanalyste, amoureuse, égérie, les passions qu’elle a déchaînées ne l’ont pas brûlée.     "[...] ta silhouette - encore si tendrement, si précisément consistante pour moi à...

    Lire la suite...

  •     Vouloir oublier quelqu'un, c'est y penser. L'amour a cela de commun avec les scrupules, qu'il s'aigrit par les réflexions et les retours que l'on fait pour s'en délivrer. Il faut, s'il se peut, ne point songer à sa passion pour l'affaiblir.   La Bruyère (Les caractères)    

    Lire la suite...

  •     "J'aime quand tu te tais car tu es comme absente. Comme si tu mourrais, distante et douloureuse. Il ne faut qu'un sourire, et un seul mot suffit à me rendre joyeux : rien de tout cela n'était."   Pablo Neruda (Cent sonnets de bois à Mathilde Urrutia)        

    Lire la suite...

  • ...de ton parfum Ensevelir ma tête endolorie, Et respirer comme une fleur flétrie, Le doux relent de mon amour défunt. Je veux dormir !  dormir plutôt que vivre ! Dans un sommeil aussi doux que la mort, J'étalerai mes baisers sans remords Sur ton beau corps poli comme le cuivre. Pour engloutir...

    Lire la suite...

  •     "Quant à la beauté de la figure, aucune femme ne l'a jamais égalée. C'était l'éclat d'un rêve d'opium, - une vision aérienne et ravissante, plus étrangement céleste que les rêveries qui voltigent dans les âmes assoupies des filles de Délos. Cependant ses traits n'étaient pas...

    Lire la suite...

  •         Une saison avec Freud, et la vie avec toi… Bonne année mon très Cher !        

    Lire la suite...